iDealwine world tour, partie 2 | Merano, Italie

Merano

Le weekend dernier, trois iDealwinners se sont rendus en Italie pour le deuxième round de notre « world tour ». Si le Decanter Fine Wine Encounter à Londres est désormais un indispensable, le Merano Wine Festival était une grande première pour iDealwine, puisque c’était non seulement la première fois que nous participions à ce salon, mais aussi la première fois dans il bel paese.

Le Merano Wine Festival a lieu tous les ans depuis 1992. Si au début, c’était un tout petit évènement, surtout réservé à des vignerons de Trentin-Haut-Adige – la région dans laquelle le salon se trouve –, désormais MWF est l’évènement plus important pour les amateurs de vins dans la péninsule italienne. Il regroupe des centaines d’exposants et attire des milliers de visiteurs dans le Kurhaus, un cadre magnifique.

Merano 2

La salle principale du Kurhaus

Après un trajet alambiqué, de Paris à Vienne, Vienne à Innsbruck et puis deux heures de route pour traverser les alpes autrichiennes, nous étions enfin arrivées ! Merano, ah Merano. Entouré de montagnes aux sommets enneigés, de coteaux couverts de vignes, chaque année, cette petite ville tout au Nord de l’Italie se remplit d’amateurs de vin venus de tout le pays. Pendant quatre jours d’animations dans toute la ville, Merano vit et respire le vin.Merano 3

Pour un tel salon, iDealwine avait prévu une sélection de haute-volée pour ravir les papilles des visiteurs.

Pour commencer, le champagne 7 Crus d’Agrapart & Fils, probablement le préféré du weekend. Cet assemblage de 90% chardonnay et 10% pinot noir, et de sept parcelles du domaine a été très apprécié pour sa finesse et minéralité. D’ailleurs, cette cuvée étant difficile à trouver en Italie, l’effet bouche à oreille a envoyé les foules vers notre stand.

Le deuxième vin de la line-up était le puligny-montrachet 2015 d’Etienne Sauzet, wow ! D’une pureté d’expression et d’une élégance exemplaires, cette référence indispensable a également été plébiscitée par les amateurs.

Passons au rouge, mais restons en Bourgogne, avec le morey-saint-denis 1er cru Les Millandes 2014 du domaine Arlaud. Encore jeune mais déjà d’une complexité aromatique étonnante, un grand vin.

Ensuite, notre dégustation nous amène dans la Vallée de la Loire, plus particulièrement à une étoile montante de la région, et un coup de cœur de l’équipe iDealwine, La Porte Saint Jean. Son saumur Les Cormiers 2016 a bluffé les foules avec sa souplesse en bouche et sa précision aromatique, « rien à voir avec les cabernets francs qu’on trouve souvent en Italie » était la phrase récurrente en réaction à cette cuvée. Tout simplement délicieux !

Pour changer un peu de registre, nous avons ensuite dégusté un château-prieuré-lichine 2005, étonnant par son fruité et sa fraicheur même après 14 ans. Un grand millésime mature de Bordeaux a aussi attiré les œnophiles italiens, certains décrivant l’expérience comme une « communion ».

Pour terminer la dégustation, nous avons fait découvrir le stellenbosch Estate Reserve 2012 de Glenelly, domaine sudafricain renommé, dont les vins sont connus pour leur puissance, élégance et profondeur.

Merano 4

Un salon où les visiteurs faisaient la queue pour entrer dans une salle, ça on n’avait pas vu avant Merano !

Une salle comble est la meilleure preuve de l’engouement pour les vins internationaux, (particulièrement les vins français, bien évidemment 😉). Nous avons ponctué les trois journées de salon avec les fameux vins mystères. Ces dégustations à l’aveugle, devenues une tradition pour iDealwine, ont vite été repérées par tous les amateurs de blind tasting. A certains moments, il semblait que tout le salon était à notre stand pour tenter leur chance… au point où certains écrivaient même leurs réponses sur des serviettes !

Merano 5

Les heureux gagnants du premier vin mystère, l’arbois La Mailloche du domaine Tissot !

Cette première expérience en Italie a été un grand plaisir pour l’équipe iDealwine, et nous serons de retour bientôt ! Alla prossima !

Merano 7

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Carafera ? Carafera pas ? Faut-il aérer les vins avant de les servir ?

Question existentielle pour de nombreux amateurs de vins, le passage en carafe est-il nécessaire ? Peut-on s’en passer ? Essayons d’y voir plus clair.

Jonathan Bauer-Monneret est élu Meilleur Jeune Sommelier de France

Le jeune Jonathan Bauer-Monneret, âgé de 24 ans, a été élu Meilleur Jeune Sommelier de France, au terme d’une finale acharnée qui s’est déroulée le week-end des 8 et 9 ...

Pas de millésime 2012 au Château Hourtin-Ducasse

Quelle que soit la qualité des vins à l’arrivée, le millésime 2012 aura été difficile pour presque tout le monde dans le vignoble français. Mais pour le Château Hourtin-Ducasse, cru ...